Offre d'emploi
Faites attention aux sociétés fictives, N'hésitez pas à nous contacter si toutefois vous trouvez cette proposition d'emploi est inappropriée. Ou, pour toutes suggestions ou tous commentaires. Contactez-nous

 Êtes-vous intéressé par cette offre ?

SPÉCIALISTE NATIONAL CHARGÉ DES DROITS DE L’HOMME

MINUSMA

Référence de l'offre: 114/MINUSMA
Pays du poste offert: Mali
Date: 3/11/2019
Nombre de position: 1
    
Description du poste

 
La Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA recrute :
AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Nº : MINUSMA-NPO-020-19
Durée du contrat : 12 mois
Titre du Poste : Un (e) Spécialiste national(e) e) des droits de l’homme
Lieu d’affectation : Bamako – Mali
GRADE : NOB
Date d’ouverture : 07 mars 2019
Date de clôture : 21 mars 2019
Poste uniquement ouvert aux candidats de nationalité malienne
Les candidatures reçues après la date limite ne seront pas acceptées.

I. PRINCIPALES FONCTIONS ET RESPONSABILITES
Titre du projet :
Projet conjoint de l’ONUDC et du HCDH de « renforcement des capacités des États de l’Afrique de l’Ouest pour développer une réponse basée sur les droits de l’homme au trafic de migrants et pour répondre efficacement aux violations des droits de l’homme liées à la migration irrégulière ».
Structure administrative et rattachement hiérarchique :
Ce poste est situé au sein de la Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA à Bamako (Mali), avec des déplacements possibles dans le pays et en particulier des permanences à Gao,
Kidal, Ménaka et Tombouctou. Le/la titulaire du poste travaillera sous la supervision directe du Chef de l’Unité Investigation à Bamako en collaboration avec le coordinateur du projet conjoint de l’ONUDC et du HCDH de « renforcement des capacités des États de l’Afrique de l’Ouest pour développer une réponse basée sur les droits de l’homme au trafic de migrants et pour répondre efficacement aux violations des
droits de l’homme liées à la migration irrégulière », basé au sein du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme à Dakar, Sénégal. Le/la titulaire du poste travaillera sous la supervision générale du Directeur de la Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA (Bamako) et du Représentant du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, basé à Dakar.

Responsabilités :
Le/La titulaire du poste sera en Bamako) et en coopération et collaboration constante avec le spécialiste droits de l’homme et coordinateur du projet du Haut-Commissariat aux droits de l’homme et le Représentant du Bureau Régional pour l’Afrique de l’’Ouest du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, basés à Dakar. En particulier, le/la titulaire sera responsable des tâches spécifiques suivantes :
• Effectuer le suivi et le rapport des violations et abus des droits de l’homme à l’égard des migrants dans le contexte des flux migratoires au Mali, ainsi que l’évaluation des besoins en termes de protection
• Fournir une expertise technique sur la conformité du cadre juridique national et notamment de la législation du Mali avec la Convention des Nations Unies sur le droit des travailleurs migrants (CMW) et les autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme
• Fournir une assistance technique et juridique aux partenaires gouvernementaux au Mali afin d’améliorer le cadre juridique et les politiques du Mali au regard de la Convention des Nations Unies sur le droit des travailleurs migrants (CMW) et les autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme
• Organiser les campagnes de sensibilisation et de renforcement des capacités des parlementaires et autres acteurs étatiques au Mali pour promouvoir et protéger les droits de l’homme de tous les migrants, en coordination avec les activités déjà engagées par la Division des droits de l’homme et de la protection
• Contribuer au renforcement des capacités étatiques au Mali pour une amélioration de la protection des droits de l’homme des migrants et leur accès à la justice, en conformité avec le droit et les standards internationaux des droits de l’homme et en coordination avec les activités déjà engagées par la Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA
• Mener des missions d’évaluation, y compris des études de base pour améliorer la compréhension des défis en matière de droits de l’homme et des manquements à la protection auxquels font face les migrants en transit ainsi qu’aux frontières
• Participer à la rédaction d’une publication sur les violations des droits de l’homme auxquelles font face les migrants dans le contexte des flux migratoires ainsi que sur leurs besoins en matière de protection
• En coordination avec les activités déjà engagées par la Division des droits de l’homme et de la protection, fournir un soutien technique et une assistance juridique régulière à la Commission nationale des droits de l’homme au Mali, aux institutions juridiques et para-juridiques et aux acteurs de la société civile afin d’améliorer la protection des droits des migrants et leur accès à la justice (accès à l’information juridique, accès à une représentation juridique pour contester la légalité de sa détention et dans le cadre des procédures d’expulsion, ainsi que la mise en œuvre d’alternatives aux peines d’emprisonnement)
• En coordination avec les activités déjà engagées par la Division des droits de l’homme et de la protection, concevoir et dispenser des formations spécialisées à la Commission nationale des droits de l’homme et aux autres acteurs pertinents au Mali sur l’approche basée sur les droits de l’homme dans le contexte des investigations et des poursuites contre le trafic de migrants
• Rédiger sur demande des rapports sur la mise en œuvre du projet au Mali ainsi que toute note ou communiqué sur la migration et les droits de l’homme au Mali
• Effectuer des missions au Mali et dans la région si besoin
• S’acquitter de toute autre tâche compatible avec ses fonctions ou qui pourrait lui être confiée.
• S’entendre des rapports avec des homologues, des fonctionnaires, le personnel technique du Secrétariat et des fonds, programmes et institutions spécialisées des Nations Unies des hauts fonctionnaires au sein des gouvernements nationaux, des organisations internationales, des consultants.

Résultats attendus:
Produire des documents de qualité, des analyses et des conseils judicieux sur l’approche droits de l’homme de la migration et notamment sur les questions de trafic de migrants ainsi que sur la conformité des lois et autres initiatives nationales avec les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme.
Présenter des résultats dans un délai convenable.
Mettre en œuvre et/ou soutenir des activités prévues par le projet.
Diffuser largement les pratiques optimales et la méthodologie. Planifier et prendre part aux missions sur le terrain.
Apporter une assistance matérielle et technique dans la prestation de formation en matière de droits de l’homme et migration. Communiquer de manière efficace et en temps opportun tout en interagissant avec les collègues et les parties prenantes internes et externes.
Faire preuve de loyauté et respecter la confidentialité de toutes les informations recueillies dans le cadre de l’’exercice de ses fonctions.
 
Description du profil du candidat

 
II. COMPETENCES
Professionnalisme : Posséder une connaissance approfondie des Droits de l’’Homme et de la migration, et en particulier sur les pratiques de trafic de migrants et de traite des personnes. Posséder une connaissance des politiques publiques ainsi que des pratiques en matière de migration, mais également du mandat du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Posséder également une connaissance substantielle avec de très bonnes compétences en recherche et en analyse. Être capable d’identifier et de contribuer à la solution des problèmes et des questions. Disposer d’une connaissance des diverses méthodologies et sources de recherches, y compris les sources électroniques sur Internet, intranet et autres bases de données. Tirer fierté de son travail et des résultats obtenus faire preuve de compétences professionnelles et de maîtrise du sujet. Respecter les instructions communiquées par le Directeur de la Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA (Bamako) et les orientations données par le coordinateur du projet basé au Sénégal et rapporter sur les activités de manière régulière et soutenue. Apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés. Agir pour des motifs
professionnels plutôt que personnels, persévérer face aux obstacles et aux difficultés, garder son calme dans les situations de crise. Assumer la responsabilité d’intégrer les perspectives de genre et d’assurer la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines d’activité.

Aptitude à la communication : Communiquer régulièrement avec les membres de l’équipe du projet qui sont basés au Sénégal et au Niger. S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.
Souci du client: Considérer tous ceux auxquels est assurée la prestation de services comme des «clients» et chercher à voir les choses du point de vue des clients dans le souci du résultat obtenu établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect discerner les besoins des clients et y répondre par des solutions appropriées suivre l’évolution de la situation des clients, sur les plans tant intérieur qu’extérieur afin de pouvoir devancer les problèmes tenir les clients informés de l’avancement des projets respecter les délais de livraison des produits ou de prestation de services.
Esprit d’équipe : Collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre des autres faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel accepter les décisions et instructions de ses superviseurs et les orientations données par le Coordinateur du projet, même lorsque ces décisions peuvent ne pas refléter entièrement sa position propre partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

III. QUALIFICATIONS, APTITUDES & EXPERIENCES REQUISES
Education : Un diplôme universitaire de niveau master de préférence en droit, relations internationales, sciences politiques ou de manière générale les sciences sociales ou humaines. À défaut, un diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.
Expérience professionnelle : Au moins deux (02) années d’expérience pertinente dans des secteurs d’activités liés aux droits de l’homme et la migration, notamment aux questions relatives au trafic de migrants et/ou à la traite des personnes. Bonne connaissance des instruments juridiques et mécanismes internationaux, régionaux et nationaux de promotion et de protection des droits de l’homme. Une expérience directe dans l’enquête judiciaire et/ou dans la répression pénale de la traite des personnes ou du trafic illicite de migrants, ou d’autres fonctions liées à la réponse à la traite des personnes ou le trafic illicite de migrants est un avantage. De plus, une connaissance dans l’élaboration de projet, dans sa mise en œuvre et son suivi, ainsi que dans la coopération internationale est hautement conseillée.
Langues : L’anglais et le français sont les deux langues de travail du Secrétariat des Nations Unies. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de la langue française écrite et orale est requise et la connaissance de l’anglais est désirable.
Autres : Avoir de bonnes connaissances en informatique et une parfaite maîtrise des logiciels standards (Microsoft Word, Microsoft Excel, PowerPoint etc.). Pouvoir faire preuve d’un bon esprit d’équipe et d’initiative et avoir le sens de la confidentialité.
 
Informations Complémentaires

 
Dépôt des candidatures :
1. Les candidat(e)s intéressé(e)s et qualifié(e)s sont appelés(es) à soumettre leurs dossiers comportant (i) le formulaire actualisé de notice personnelle des Nations Unies (P11), (ii) une lettre de motivation et (iii) les attestations faisant foi des expériences antérieures à l’adresse de courriel : minusma-recruitment@un.org au plus tard le 21 mars 2019.
2. Tous autres formulaires et toutes autres attestations soumis après que le candidat a été recruté ne seront pas acceptés.
3. Il est impératif de mentionner dans l’objet de votre courriel le numéro de l’avis de vacance : MINUSMA-NPO-020-19 – Un (e) Spécialiste national(e) e) des droits de l’homme 4. Le présent avis de vacance de poste est disponible sur notre site web à l’adresse suivante :
www.minusma.unmissions.org.

Avis Important :
1. En conformité avec la politique des Nations Unies sur l’équilibre du genre, LES CANDIDATURES FÉMININES SONT VIVEMENT ENCOURAGÉES.
2. Les candidats retenus seront contactés pour passer un TEST ÉCRIT et DES ÉVALUATIONS DE COMPÉTENCES.
3. CE POSTE EST OUVERT UNIQUEMENT AUX PERSONNES DE NATIONALITÉ MALIENNE.
LES NATIONS UNIES NE PERÇOIVENT DE FRAIS A AUCUN STADE DU PROCESSUS DE RECRUTEMENT (DEPÔT ET TRAITEMENT DE CANDIDATURE, ENTRETIEN OU FORMATION, NI DES FRAIS DE QUELQUE NATURE QU’ILS SOIENT. LES NATIONS UNIES NE PORTENT AUCUN INTÉRÊT AUX INFORMATIONS
AFFÉRENTES AUX COMPTES BANCAIRES DES CANDIDATS.
Date expiration: 3/21/2019
Société: MINUSMA

Voir le contact de la société...

  E-mail l'offre à un ami     Sauvegarder l'offre   Imprimer l'offre